top of page

Saison 2023-2024

2023-06-01_guy-dorotte_elanaveva_048_img_7724_52945391005_o.jpg

Cendres
sur des textes de Rodrigo Garcia
avec les comédiennes Julie Guillou
et Clémence Mauve

Temple protestant - 15/12/2023 20h30
Théâtre de Vaugarni - 18/02/2024 16h00

Décembre 2023
Février 2024

 

 © A. Brégeon

Nous poursuivons notre aventure hors des sentiers battus du chant choral en conviant deux jeunes comédiennes intrépides (Julie Guillou et Clémence Mauve) à mettre en scène et à porter pour l’ensemble un montage de textes de Rodrigo Garcia. Les mots du dramaturge hispano- argentin connu pour son avant-gardisme provocateur et engagé se marieront – ou s’entrechoqueront- avec les harmonies tantôt suaves, tantôt inattendues ou surprenantes de pièces chorales de ce siècle ou du précédent.

Janvier Juin 2024
Le conservatoire des larmes

couverture larmes_wip.png

Une révolte par les larmes est-elle possible ?

On peut pleurer tout seul, dans son lit, pour une raison personnelle. On peut aussi verser des larmes-alibi, des larmes de crocodile. Mais il arrive qu’on laisse simplement, sans l’avoir prévu, éclater ses sanglots devant autrui. Pleurer est intime - les larmes ne viennent-elles pas du dedans ? - mais pleurer, c’est aussi une façon de s’adresser à l’autre, de s’ouvrir à l’autre, puisque les larmes sortent de nos yeux et deviennent comme des petits éclats de cristal sur notre visage vus par l’autre. Pleurer nous défigure peut-être. Mais, en même temps, celui qui «perd contenance» en pleurant s’adresse à l’autre comme si ses larmes étaient les «amers» - vous savez, c’est le mot qui désigne, chez les marins, des points de repère dans la mer - de nos pensées, de nos désirs. La pure intimité, cela n’existe pas. On s’adresse toujours plus ou moins à un autre.

Pleurer peut donc - mais pas toujours, évidemment - avoir une résonance critique, donc politique. Le fait de pleurer est une façon de «porter plainte» et de s’emparer du pouvoir, pour ceux qui en sont fondamentalement privés.

[D’après Georges Didi-Huberman]

 

 

 

Le Chœur de chambre ElaNaveVa élabore une forme moderne et chorale de Blason, ou bien un inventaire secret, une très originale anthologie des larmes.

bottom of page